A quoi reconnaît-on un engorgement ?

 

L’engorgement provoque une douleur, une dureté et une rougeur sur le sein. Pas forcément tout à la fois, mais ce sont en tout cas les symptômes courants. Il peut même être accompagné d’une légère fièvre.

 

Pourquoi j’ai eu un engorgement ?

 

L’engorgement peut survenir en tout début d’allaitement, souvent suite à la montée de lait, ou pendant le 1er mois, le temps que la lactation se mette en place. En effet, parfois, en début d’allaitement, la production est supérieure à la demande car bébé tète encore peu.

L’engorgement peut aussi survenir plus tard, quand bébé commence à faire ses nuits, quand le sein est comprimé, quand il n’est pas suffisamment drainé ou alors quand on arrête d’allaiter trop brusquement.

 

Comment soigner l’engorgement ?

 

Pour en avoir eu 3, je commence à connaître les méthodes qui fonctionnent ! A chaque fois, en 2-3 jours c’était fini. Voilà ce que je préconise :

  • Prendre une douche chaude (sans se brûler les seins non plus) et masser la zone douloureuse
  • Dans la foulée (c’est mieux), tant que le « bouchon » du canal obstrué est mobile, faire téter bébé en position de la louve (à 4 pattes au-dessus de bébé, les seins pendants. Oui oui, on a vraiment l’air malin comme ça !), tout en massant toujours la zone douloureuse si possible
  • Si la position de la louve n’est pas possible, faire téter bébé comme on a l’habitude mais avec le menton de bébé du côté de la zone douloureuse
  • Faire 2 tétées d’affilée sur le sein douloureux, une sur l’autre sein, 2 sur le sein douloureux etc
  • Eviter le tire-lait car cela risque justement de sur-stimuler le sein qui va produire plus de lait en pensant qu’il y a plus de demande alors que votre petit glouton n’arrivera pas à suivre. Cela n’arrangera forcément pas l’engorgement… Si bébé ne tète pas suffisamment pour vous soulager, tirer plutôt « l’excédent » à la main

 Si la fièvre persiste, que rien ne s’arrange en 2-3 jours ou que la douleur s’amplifie, consultez votre médecin. Il se peut que l’engorgement se soit transformé en mastite. Dans ce cas, le médecin préconise souvent des antibiotiques pour stopper l’infection.

 

Comment éviter l’engorgement ?

 

Les meilleurs moyens d’éviter l’engorgement sont :

  • bien drainer le sein : si bébé ne boit vraiment rien lors d’une tétée, proposez lui ce sein en priorité avant de proposer l’autre lors de la tétée suivante
  • ne pas trop espacer les tétées : si vous remplacez une tétée par un biberon par exemple, essayez tout de même de tirer votre sein au tire-lait
  • ne pas porter de sous-vêtements serrés : je déconseille fortement les soutiens-gorge à armature, surtout pour la nuit ! L’idéal selon moi, ce sont les brassières, je ne porte d’ailleurs que ça, jour et nuit. Elles sont extensibles, confortables et s’adaptent bien aux variations de volume de la poitrine.

A lire également, nos articles concernant les crevasses et les idées reçues sur l’allaitement.

Bambin 2 Mains Tous droits réservés – Mentions légales – CGV – Politique de confidentialités

Découvrir les ateliers